0
Aviation Civile
14 offres, dont Air France, pour la reprise d'Aigle Azur © Aigle Azur

| HEGUY Jean-Baptiste

14 offres, dont Air France, pour la reprise d'Aigle Azur

Même si elle ne l'a pas encore détaillée, Air France a donc bien déposé une offre pour la reprise partielle d'Aigle Azur. C'est aussi le cas d'Air Caraïbes et de Lionel Guérin, ancien PDG de Hop! Air France.

C'est donc un total de 14 offres qui auraient été déposées le 9 septembre, pour la reprise d'Aigle Azur, en redressement judiciaire. Parmi celles-ci, selon l'AFP et Reuters, figureraient une offre d'Air France, qui selon une source syndicale serait prête à reprendre le secteur moyen-courrier d'Aigle Azur, avec 70% des salariés (soit 800, sur 1150), et injecter 15 millions d'euros. Le groupe Dubreuil, actionnaire principal d'Air Caraïbes, serait quand à lui prêt à reprendre le secteur long-courrier d'Aigle Azur, et 106 salariés, avec aussi la promesse d'injecter 15 millions d'euros dans la compagnie. Lionel Guérin, ancien président de Hop ! Air France, aurait aussi déposé une offre, sans qu'on en connaisse encore précisément la teneur. Il y a quelques jours, Martin Surzur, président du SNPL d'Aigle Azur, avait déclaré à Air&Cosmos "qu'une reprise globale de la compagnie avait été évoquée". Gérard Houa, déjà actionnaire à 19% d'Aigle Azur, via sa société Lu Azur, aurait aussi déposé une offre. 

Les low cost EasyJet et Vueling, quant à elles, n'auraient, selon des sources syndicales, n'auraient pour l'heure déposé que "des déclarations d'intention". Les candidats à la reprise ont maintenant 48 heures pour renchérir sur leur offre initiale et la préciser. Plusieurs candidats auraient demandé un apurement des dettes d'Aigle Azur, qui pourrait être décidé lors de la prochaine réunion du tribunal de commerce d'Evry, prévue le 16 septembre, qui devrait prononcer la liquidation judiciaire et choisir les repreneurs. 

En attendant, les passagers en perdition d'Aigle Azur cherchent toujours des solutions de rapatriement. Le fraîchement désigné, Secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé lundi 9 septembre au matin que 13 000 étaient encore en recherche d'une solution, 11 000 en Algérie, 500 à 600 au Mali et le reste sur les autres destinations d'Aigle Azur. Les compagnies françaises, comme Air France, ont ajouté des vols pour rapatrier les passagers laissés sur le carreau. Ryanair, de son côté, a annoncé qu'elle lançait des tarifs spéciaux à 9,99 euros sur la ligne Beauvais-Porto, pour venir éventuellement en aide aux passagers en difficulté. 

Aigle Azur dépôt de bilan

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription