0
Aviation Civile
Air Canada n’achètera pas Air Transat
Air Canada n’achètera pas Air Transat
© Airbus

| HEGUY Jean-Baptiste

Air Canada n’achètera pas Air Transat

Les tractations, en cours depuis 2019, ont été annulées, réticences de la Commission européenne obligent.

Le rachat par la compagnie aérienne Air Canada de la compagnie Air Transat, en négociation depuis mai 2019, n'aura finalement pas lieu. Dès le début des négociations, il s’est avéré plus complexe que prévu. Après une première offre de $13 par action, portée en août 2019 à $18 par action, le projet de rachat de Air Transat avait été validé en août 2019 par l’assemblée des actionnaires de l’entreprise. La crise du Covid a fortement influé sur le cours en Bourse de Air Transat, et a aussi eu pour effet de reporter le rachat par Air Canada. 

Le 9 février dernier, le ministre canadien des Transports a donné son accord au rachat de Air Transat par Air Canada. Mais, pour que la transaction soit effective, les différentes instances en charge des questions de concurrence devaient également donner leur agrément.

Réticences de la Commission européenne

Dans son communiqué publié en mai 2020, la Commission européenne faisait part de ses craintes que « l’opération envisagée ne réduise la concurrence dans le domaine des services de transport aérien de passagers entre le Canada et l’Espace économique européen ».

La Commission européenne a indiqué que, sur plusieurs trajets, ce rachat entraînerait une situation de monopole. Sur une trentaine de trajets, dont Montréal-Bruxelles, Montréal-Lisbonne ou Montréal-Rome, l’entité fusionnée contrôlerait 100% du marché. Les demandes de la Commission européenne, qui dépassaient les concessions auquel était prêt Air Canada, ont entraîné la fin de la transaction.

Retour à la case départ

Effet négatif de cette annulation, le cours de Bourse de Transat a plongé. L’action de Transat A.T., qui détient Air Transat, est passée de 5,49 dollars canadiens au 1er avril à 4,62 dollars canadiens le 6. 

Pour le groupe Transat, il ne reste que deux possibilités. La première est de garder Air Transat ; la deuxième de trouver un nouveau repreneur.

Dans la dernière hypothèse, l’homme d’affaires canadien Pierre Karl Péladeau, président du groupe Québecor, avait fait part de son intérêt pour reprendre Air Transat. Fondée en 1965, Québecor est une entreprise québécoise spécialisée dans les domaines de l’imprimerie commerciale, des médias et des télécommunications. Air Transat avait rejeté l’offre de Québecor l’année dernière. Suite à l’échec de la reprise par Air Canada, Air Transat a indiqué vouloir à nouveau examiner l’offre de l'entreprise québécoise.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription