11
Défense
Armée de l'Air : après Skyros, la mission Heiphara sur Tahiti
Armée de l'Air : après Skyros, la mission Heiphara sur Tahiti
© AAE

| Jean-Marc Tanguy

Armée de l'Air : après Skyros, la mission Heiphara sur Tahiti

L'Armée de l'Air et de l'Espace continue à planter ses piquets dans le monde, avec ses missions endurantes de Dassault Rafale, soutenus par des Airbus A400M Atlas et A330 MRTT Phénix.

Projection stratégique sur Tahiti

Après la mission de projection Skyros qui vient de s'achever, l'Armée de l'Air et de l'Espace travaille déjà depuis plusieurs mois sur une mission plus ambitieuse encore. Nom de code : Heiphara, qui décollera en juin de métropole pour rallier Tahiti et son détachement aérien, qui n'ont jamais vu pareil débarquement depuis très longtemps. Une bifurcation est prévue ensuite pour Hawaï. Le tout étant de marquer la présence militaire française dans cette zone du Pacifique sud et central qui est la priorité stratégique du chef des armées.

Trois Rafale mobilisés, ainsi que deux Phénix et un A400M.

Pour la mission Heiphara, trois avions de combat Dassault Rafale seront mobilisés ainsi que deux Airbus A330 MRTT Phénix et un Airbus A400M Atlas. Le triptyque est bien rôdé. Comme pour Skyros, cette mission opérationnelle qui donne un cadre inédit d'entraînement au vol technique permet aussi d'amener de la visibilité sur les produits français, alors que la pandémie de Covid-19 contrarie les déplacements des commerciaux et des prospects. Le catalogue se déplace ainsi jusqu'à ces derniers.

Airbus A400M de retour en Polynésie 

Evidemment, tous les protagonistes croisent les doigts, car la covid-19 peut, à tout moment, tout annuler. Quelques cas ont été détectés lors de Skyros, à temps, puisque pas moins de neuf tests PCR ont été réalisés sur les 170 aviateurs de la manoeuvre. Pour la Polynésie, les précautions doivent être évidemment encore plus importantes, du fait du caractère insulaire. L'Airbus Atlas n'est pas un inconnu de la Polynésie, puisqu'il est venu, à deux reprises, précisément pour soutenir l'archipel dans son combat contre la covid-19.

Répondre à () :


Captcha
patrico | 22/02/2021 10:26

Tres bonne initiative du Commandant des Armées ! Il nous faut rapidement bien sûr une, des, présence,s stratégiques Aérienne et Navale quasi permanente à la Réunion, en Nouvelle Calédonie et en polynésie Tahiti . Des enjeux vont êtres trés importants dans peu.

Jack Schmitt | 22/02/2021 16:17

Une belle ambition ...limitée...certainement à la limite maximale de nos possibilités de projection .

Besse | 22/02/2021 20:06

Très intéressant... monter notre savoir-faire.

Besse | 22/02/2021 20:06

Très intéressant... monter notre savoir-faire.

Dejuly | 22/02/2021 20:59

Le nombre d'avion de combat est insuffisant face aux turques regrouper avec iran-algerie avenir conflit et 2 millions 500 milles en france dont 70 % sont tous,du FLN des années 1974 à aujourd'hui.

François | 22/02/2021 22:53

Y’a t-il une signification au nom de mission « heiphara », car ça ne veut rien dire en tahitien. Ici on l’écrit Heifara. Quelqu’un de l’armée phrançaise peut il m’éclairer?

patrico | 23/02/2021 07:37

D'Heiphara à Héphaïstos, le Dieu Grec des forges, du feu, de la métallurgie et des Volcans ! Tout un programme pour une mission à Tahiti !

VIGUIER | 23/02/2021 09:11

Bravo pour cette mission de tout premier plan ; et surtout ne pas hésiter à communiquer sur ce sujet ; notamment pourquoi pas un direct depuis à bord du PHENIX ou A 400M ; faisons mieux connaitre aux français ce à quoi servent leurs impôts ; leur contribution !!!!

Tribouilloy | 23/02/2021 16:59

J'aime quand la france se montre avec nos savoir, malgré notre penderie, il faut reprendre nos valeurs dans ce monde déstabiliser de toute part. J'aime....

Guy Fustec Doucen | 23/02/2021 23:16

Bravo pour la balade

Aubin | 24/02/2021 10:31

Opération dangereuse pour les pilotes qui ne correspond pas à la zone de projection prévisionnelle des Rafales. Ce ne sont pas des bombardiers de type B52 . Le Pacifique n'est pas la Méditerranée.

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription