8
Défense
Australie : l'hélicoptère Apache remplacera le Tigre
Australie : l'hélicoptère Apache remplacera le Tigre
© Boeing

| BOQUET Justine

Australie : l'hélicoptère Apache remplacera le Tigre

La ministre de la défense australienne a annoncé que l'hélicoptère AH-64E Apache Guardian avait été sélectionné pour le remplacement de la flotte de Tigre, actuellement opérée par l'armée.

Reconnaissance armée.

Le 15 janvier, Linda Reynolds, ministre de la défense en Australie, a annoncé que l'armée serait prochainement dotée de l'hélicoptère AH-64E Apache Guardian. Cette voilure tournante viendra remplacer les Tigre actuellement en service, dans le cadre de la flotte ARH, pour Armed Reconnaissance Helicopter. Le montant du contrat n'a pas été spécifié mais les livraisons sont attendues à partir de 2025. Airbus ne remporte donc pas le marché australien, après avoir positionné son H145M et formé le consortium Team Nightjar avec 20 partenaires australiens.


Renforcement capacitaire.

Avec cette acquisition, le ministère de la défense australien entend moderniser les moyens de reconnaissance armée des forces. L'AH-64E Apache Guardian disposerait ainsi de capteurs, d'une suite de communication et de capacités d'attaque accrues. « Cette nouvelle capacité ARH permettra de renforcer la force de reconnaissance armée australienne et de mieux couvrir notre environnement stratégique ou en dissuadant les actions pouvant atteindre notre intérêt national », a rapporté la Ministre de la défense australienne. Par ailleurs, l'Australie a décidé de se tourner vers une plateforme éprouvée et d'ores et déjà en service afin d'éviter les potentiels retards et surcoûts liés à un programme en cours de développement.


Industrie.

Si plusieurs hélicoptères ont été évalués dans le cadre de l'appel d'offres émis en juillet 2019, il semblerait qu'outre les capacités de l'aéronef, le volet de la compensation industrielle ait également joué en faveur de l'AH-64E. « Maximiser les opportunités pour les entreprises australiennes permettra la croissance de l'industrie des hélicoptères et présentera des opportunités pour l'implication de l'industrie australienne dans l'ensemble de la supply chain aéronautique », détaille le Ministère de la Défense. Le tissu industriel australien pourra ainsi participer aux opérations de soutien, de formation ou encore de MCO.

Répondre à () :


Captcha
Mobius | 22/01/2021 17:17

Il faut peut-être dire les choses franchement : c'est une punition pour Airbus. A l'évidence, les australiens sont en rejet par rapport au Tigre, sinon Airbus n'aurait pas proposé un H145M pour répondre à un besoin couvert par l'Apache. On ne sait pas tout, mais avec un client qui retire prématurément du service le Tigre pour le remplacer par son concurrent direct, ça ne va pas faciliter le discours d'Airbus lors des prochaines compétitions sur ce segment d'hélicoptères.

patrico | 22/01/2021 23:31

Oui vous avez raison on ne sait pas Tout, mais pour ce glisser qui plus est, dans le maillage de relations RAAF, RAF et USAF ! Waouhh. Et ce n est pas fini, voir le programme Australo/US, Drone Loyal Wingman qui s'affute en bout de piste ! une vrai bête de combat unmanned, effecteur , multi missions, multi rôles, x swarm !

Bernard | 23/01/2021 09:32

Effectivement le remplacement prématuré des Tigres en Australie montre clairement les failles de cet hélicoptère dont le développement a été très long avec une mise en service et un mco chaotiques. J'en témoigne personnellement pour avoir travaillé sur ce programme pendant 10 ans sans en voir réellement le bout. Les programmes en coopération européenne (surtout avec l'Allemagne) sont toujours compliqués et long , l'A400M est aussi dans ce cas. Évidemment ça favorise les entreprises américaines au détriment de la réputation d'Airbus helicopter (ex Eurocopter). Il y aurait beaucoup à dire sur la politique de défense européenne où l'efficacité passe toujours au second plan.

Dumarcet | 23/01/2021 11:54

RAS

MAADOUNE | 23/01/2021 13:15

.

MAADOUNE | 23/01/2021 13:16

Intéressant

Yves.G | 27/01/2021 22:26

Est ce une bonne chose, de vouloir persévérer dans la construction de matériel militaire européen, notamment avec l’Allemagne. j'ai toujours le sentiment que ces alliances, de la part de ces pays, n'ont qu'un seul but, celui de récupéré notre savoir.....!

Erwan | 14/04/2021 08:57

Juste une précision au lendemain de la guerre tout les pays se sont précipités pour récupérer les ingénieurs Allemand qui avait un tel avantage technologique !!!!

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription