2
Industrie
Conclusion du programme d'essais en vol ATTOL chez Airbus
Conclusion du programme d'essais en vol ATTOL chez Airbus
© Airbus

| Antony Angrand

Conclusion du programme d'essais en vol ATTOL chez Airbus

Airbus a conclu avec succès son projet de taxiage, de décollage et d’atterrissage autonomes (ATTOL), après un programme d'essais en vol qui s'est étendu sur deux années.

Taxiage, décollage et atterrissage autonomes

Airbus a conclu avec succès son projet de taxiage, de décollage et d’atterrissage autonomes (ATTOL), après un programme d'essais en vol qui s'est étendu sur deux années. En complétant ce projet, Airbus a réalisé le roulage autonome, le décollage et l’atterrissage d’un avion commercial grâce à des essais en vol entièrement automatiques basés sur la vision à l’aide de la technologie de reconnaissance d’images embarquée que l'avionneur n'hésite pas à qualifier de première mondiale.

500 vols d'essais 

Plus de 500 vols d’essai ont été effectués, dont environ 450 ont été consacrés à la collecte de données vidéo brutes, à l’appui et à l’optimisation des algorithmes, tandis qu’une série de six vols d’essai, chacun comprenant cinq décollages et atterrissages, ont été utilisés pour tester des capacités de vol autonomes. Le projet ATTOL a été lancé par Airbus pour explorer comment les technologies autonomes, y compris l’utilisation d’algorithmes d’apprentissage automatique et d’outils automatisés pour le traitement et la génération de modèles, pourraient aider les pilotes à moins se concentrer sur les opérations aériennes et davantage sur la prise de décisions stratégiques et la gestion de mission. Airbus est maintenant en mesure d’analyser le potentiel de ces technologies pour améliorer les opérations futures des avions, tout en améliorant la sécurité des avions, en veillant à ce que les niveaux sans précédent d’aujourd’hui soient maintenus.

Applications et création de nouveaux modèles

Airbus poursuivra ses recherches sur l’application de technologies autonomes parallèlement à d’autres innovations dans des domaines tels que les matériaux, les systèmes de propulsion alternatifs et la connectivité. En tirant parti de ces opportunités, Airbus pense pouvoir ouvrir des possibilités de création de nouveaux modèles qui transformeront la façon dont les avions sont développés, fabriqués, pilotés, motorisés et entretenus. Le développement rapide et la démonstration des capacités d’ATTOL s'est effectué par le biais d'une équipe inter-divisionnaire et mondiale composée d’équipes d’ingénierie et de technologie d’Airbus, d'Airbus Defence and Space, d'Acubed (Project Wayfinder), d'Airbus China et de l'Onera sous la direction d’Airbus UpNext.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription