2
Espace
Double ravitaillement de la Station spatiale internationale © NASA

| Pierre-François Mouriaux

Double ravitaillement de la Station spatiale internationale

En l’espace de quatre jours, le complexe orbital a été desservi par deux vaisseaux-cargos automatiques différents, un américain et un russe (en mode express).

Le 25 juillet à 22h01 UTC, le vaisseau automatique Dragon CRS 18 de SpaceX a été lancé depuis la base Cape Canaveral, en Floride vers la Station spatiale internationale, à l’aide d’un Falcon 9. Il a été capturé puis amarré deux jours plus tard (à 16h01) au module Harmony par les astronautes américains Nick Hague et Christina Koch, membres de l’Expedition 60.

A bord du Dragon, chargé avec 2,3 t de fret, se trouvait notamment l’adaptateur d’amarrage international IDA 3.

C’était le troisième vol du même ravitailleur, déjà utilisé pour les missions CRS 6 et 13, en avril 2015 et décembre 2017. C’était également la quatrième mission pour la Nasa équipée d’un premier étage « éprouvé », qui avait déjà volé sur CRS 17, en mai dernier. Il a été une nouvelle fois récupéré avec succès, cette fois sur la terre ferme.

 

Toujours plus rapide.

Le 31 juillet à 12h10 UTC, c’est le Progress MS 12 (73P) qui était à son tour expédié vers l’ISS depuis le cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan), à l’aide d’un Soyouz 2.1a.

Acheminant pour sa part 2,7 t de fret, le vaisseau-cargo est venu s’amarrer au module Pirs de la station seulement 3 heures, 18 minutes et 31 secondes après le décollage, constituant un nouveau record de rapidité de desserte de l’ISS.

C’était le sixième lancement orbital russe du mois de juillet : cinq à l’aide d’un Soyouz et un avec le Proton.

ISS station spatiale internationale Ravitaillement Dragon SpaceX Progress

Répondre à () :


Captcha
Olivier Richard | 02/08/2019 13:08

No comment

Olivier | 09/08/2019 03:54

Impressive

| Connexion | Inscription