advertisment-image

Inscription à la newsletter La Lettre de la Défense - réservée aux abonnés


0
Drones
Emergence d'un concept de vertiport, à destination des drones et taxis aériens
Emergence d'un concept de vertiport, à destination des drones et taxis aériens
© Skydrone

| BOQUET Justine

Emergence d'un concept de vertiport, à destination des drones et taxis aériens

La société AQPRIM, spécialiste de l'immobilier, a présenté son concept de vertiport, nommé Airnova, capable d'accueillir drones et taxis aériens en zones urbaines.

Vertiport.

Le promoteur immobilier AQPRIM a dévoilé le 4 mars son concept de vertiport, à savoir d'immeuble accueillant une piste d'atterrissage sur son toit. Nommé Airnova, ce bâtiment, dont le concept a été breveté, sera ainsi capable d'accueillir les drones et taxis aériens en zones urbaines, permettant dès lors de faciliter le déplacement de ce type d'aéronef dans les villes et ainsi de limiter les mouvements au sol, présentant le plus de complexité. Le dévoilement de ce concept d'immeuble s'inscrit en phase avec les projets de mobilité aérienne urbaine portés par différentes villes du monde, dont une des échéances souvent citées pour la France est 2024, à l'occasion des JO. « Si de nombreux industriels et concepteurs d'aéronefs sans pilote annoncent déjà les premières certifications par les organismes de sécurité aérienne, l'un des points bloquant identifié par les industriels et opérateurs est bien le manque d'infrastructures en ville », rapporte ainsi AQPRIM.


Les toits comme zone d'atterrissage.

Les immeubles imaginés dans le cadre du projet Airnova permettront ainsi d'accueillir sur leur toit différents types d'aéronefs à décollage et atterrissage vertical (VTOL) et ainsi de gérer en hauteur les flux de passagers et de biens pouvant être livrés. Les drones pourront également se recharger sur ces plateformes. « La plateforme surélevée sur l'immeuble autorisera les mouvements aéronautiques indépendamment de l'usage et de la destination de l'immeuble, qu'il soit d'habitation, ou professionnel. Ainsi, les parcours commencent au sol, depuis l'espace public, par un ascenseur pour les passagers, et par un distributeur en conciergerie pour les flux de colis des particuliers ou des commerçants », précise AQPRIM.


Relier les zones aéroportuaires.

Outre les centres urbains, l'ambition est également de pouvoir faire émerger ce type d'installations dans les zones accueillant des infrastructures de transport, telles que les gares ou les aéroports, où les taxis aériens devraient particulièrement se développer, notamment pour les voyageurs d'affaires. Une liaison vers les centres d'affaires devrait par là même émerger.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription