2
Défense
Israël: La shopping list de Tsahal
Israël: La shopping list de Tsahal

| Baptiste Guillou

Israël: La shopping list de Tsahal

Ravitailleurs, avions de combat, hélicoptères lourds ... carton plein pour la BITD américaine.

KC-46 pour Israël 

Le 22 février, la force aérienne et spatiale israélienne a officiellement commandé 2 KC-46  Pegasus au fabriquant Boeing Defense and Space. Ces deux appareils ravitailleurs seront les premiers d’une série de 8 appareils destinés aux remplacements des 9 anciens ravitailleurs Boeing 707-300s Re’em. La valeur totale de ce contrat est estimée à 2,4 milliards de dollars. Cet achat fut effectué par l’intermédiaire des canaux militaires américains, avec un financement fourni par le FMF (Foreign Military Financing). Le protocole d’accord signé en 2018 prévoit ainsi une aide de 3,3 milliards de dollars sur 10 ans. Les deux premiers appareils seront pris sur la chaîne d’assemblage destiné à l’US Air Force.

Les déboires s’accumulent pour le Pegasus 

Assimilé du sobriquet de « citron » par l’US Air Force, le KC-46 fait désormais face à une fronde interne. L’appareil, dont le surcoût est évalué à 5 milliards de dollars pour son constructeur, ne parvient toujours pas à s’imposer. Son IOC (Initial Operational Capability) n’étant prévu qu’au mieux en 2023. Commandés à 94 exemplaires pour l’US Air Force (1ère tranche du contrat), le KC-46 n’aura trouvé preneur qu’au Japon et en Israël. Les forces aériennes lui préférant l’A330 MRTT d’Airbus Defense and Space ou le KC-767 d’IAI qui fut d’ailleurs en concurrence sur le marché israélien.

F-35, remplacements des CH-53 Yasur 

Toujours selon le ministère de la défense, Tsahal devrait s’équiper prochainement d’un troisième escadron de F-35. Déjà commandés à 50 exemplaires, l’appareil semble avoir fait ses preuves au-dessus des cieux irakiens, libanais et syriens. Le ministre de la défense, Benny Gantz s'impliquerait personnellement en faveur d'une nouvelle commande de l’avion furtif de Lockheed Martin. Le F-15EX suscite toujours l’intérêt des militaires israéliens qui souhaitent disposer d’un « réservoir à missiles ». Pour autant, malgré les discussions avancées à ce jour, aucun accord ne semble avoir été conclu. Du côté des hélicoptéristes, la bataille fait désormais rage entre le Boeing CH-47F Chinook et le Sikorsky CH-53K King Stallion pour le remplacement des CH-53 Yasur. Si les performances parlent pour le King Stallion, son coût unitaire élevé (120 millions contre 40 millions de dollars pour le CH-47F) pourrait faire pencher la balance pour la firme de l’Illinois

Répondre à () :


Captcha
erev25 | 16/03/2021 16:24

Et oui on vends plus grand chose depuis 1973 en avions de combat ( l embargo de la France sur Israel ) Fini la pub Mirage mig Comment louper une marche au niveaux exportation lol

Richard | 17/04/2021 00:23

Israël vend actuellement des armes à la France , belle revanche pour un petit pays qui ne possède rien à part de magnifiques cerveaux juifs ,cerveaux honorés tant de fois par des prix Nobels : 0,02% de la population mondiale et près de 25 % des prix Nobels ...

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription