0
Espace
La plateforme Bartolomeo d'Airbus enregistre ses premières commandes © P.-F. Mouriaux / Air & Cosmos

La plateforme Bartolomeo d'Airbus enregistre ses premières commandes

La prochaine plate-forme d’hébergement de charges utiles de l'ISS, qui sera attachée au module Columbus au premier semestre 2020, compte d’ores et déjà deux clients institutionnels.

Les annonces ont été faites le 24 octobre dernier, à l’occasion du 70e Congrès international d’astronautique : la plateforme commerciale d’Airbus, qui a été développée sur la base d’un accord de partenariat avec l’Agence spatiale européenne et qui doit être installée l’an prochain à l’extérieur du module-laboratoire européen Columbus de la Station spatiale internationale, va accueillir des charges utiles (à partir du format 3U) sélectionnées par l’ESA d’une part, et le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies (Unoosa) d’autre part.

 

Expériences envisagées par l’ESA.

Parmi les missions actuellement envisagées par l’ESA, figurent l’hébergement de la sonde m-NLP (Multi-Needle Langmuir Probe), dédiée à la mesure de la densité d'électrons et du potentiel des engins spatiaux dans les plasmas sur orbite basse, l’installation d’une plateforme d’exobiologie orientée vers le zénith (avec retour d’échantillons biologiques) ou l’exposition des matériaux de l’expérience Sesame du Cnes, qui nécessitera plusieurs campagnes et retours d’échantillons.

L’accord-cadre entre Airbus et l’ESA devrait être conclu ce mois-ci.

 

Appel à projets de l’Unoosa.

L’Unoosa a lancé dès le 24 octobre un appel à projets en ligne pour embarquer des charges utiles scientifiques sur la plateforme Bartolomeo, dont la date limite a été fixée au 31 décembre de cette année.

Cette initiative s’inscrit dans son programme « Access to Space for All » (Accès à l’espace pour tous), destiné à donner accès à l’espace et à ses avantages à tous les pays, et en particulier aux nations spatiales émergentes. 

 

Service de mission tout-en-un.

Recevant le nom du frère benjamin de Christophe Colomb, Bartolomeo doit permettre d’exposer au vide spatial pour de longues durées des expériences proposées par des utilisateurs institutionnels et privés, pour l’observation de la Terre ou du Soleil, l'astrophysique, la science des matériaux, les démonstrateurs technologiques, ou toute autre nouvelle application.

La plateforme doit être expédiée en mars 2020 à bord de la capsule Dragon CRS-20 de SpaceX.

Airbus proposera dès lors un service de mission tout-en-un, comprenant un support technique pour la préparation de charges utiles, leur lancement vers la station et leur installation sur Bartolomeo, les opérations et le transfert de données, voire le retour sur Terre si nécessaire.

Airbus indique que les créneaux sont d’ores et déjà ouverts à la réservation, « dans la limite des capacités disponibles ».

ISS Station spatiale internationale Airbus Defence and Space Columbus Bartolomeo

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription