0
Industrie
Le 3e Comac C919 aux essais en vol © Comac

| Antony Angrand

Le 3e Comac C919 aux essais en vol

Le C919 103 a décollé de l'aéroport de Shanghai Pudong pour gagner la zone d'essais en vol du Yanliang le 26 juillet 2019. Au programme figurent entre autres des essais de flutter, de charge utile, de performances en vol.

Le C919 n°103 s'est envolé pour Xi'an afin de débuter une nouvelle phase d'essais en vol le 26 juillet 2019, annonce Comac. À l'heure actuelle,l'avionneur chinois a mis trois avions C919 aux essais en vol dans différents endroits tels que Pudong à Shanghai, Yanliang à Xi'an, Dongying dans le Shandong et Nanchang dans le Jiangxi.

Le biréacteur 103 a décollé de l'aéroport international de Shanghai Pudong à 6h32 du matin du 26 juillet, et a atterri en douceur à l'aéroport de l'établissement chinois d'essais en vol (CFTE) à Yanliang à 9h11 après un vol de 2 heures et 39 minutes. Les membres d'équipage de cet essai en vol comprennent les pilotes d'essai Zou Lixue, Zhang Jianwei et Cai Jun, et les ingénieurs d'essais en vol Huang Zhenyu et Li Chang.

Ce troisième C919 a effectué son premier vol à l'aéroport international de Shanghai Pudong avec succès le 28 décembre 2018. Après une série de tâches d'essais et de modifications lourdes, ce C919 se rendra à Yanliang, et effectuera par la suite les essais en vol tels que couplage aéroélastique, étalonnage de la vitesse, charge utile, stabilité de contrôle et performances en vol.

Afin d'accélérer sa campagne d'essais en vol, Comac prévoit de faire voler trois prototypes supplémentaires cette année. Codés 104, 105 et 106, les trois prototypes ont atteint différents stades de développement. Une fois terminés, ils se joindront au programme d'essais en vol, ce qui portera à six le nombre total de C919.  

Comac a prévu que les six prototypes passeront collectivement à travers quelque 729 essais et 4 200 heures de vol avant que le C919 n'obtienne la certification de l'Administration de l'aviation civile de Chine (CAAC). Le premier avion de ligne chinois, l'ARJ21, a de son côté enregistré 5 000 heures avant de recevoir la certification CAAC.

Comac C919 Chine Prototype essais en vol Certification de type CAAC

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription