2
Défense
Le Ministère des Armées passe commande pour sept Falcon 2000 Albatros
Le Ministère des Armées passe commande pour sept Falcon 2000 Albatros
© Dassault Aviation

| BOQUET Justine

Le Ministère des Armées passe commande pour sept Falcon 2000 Albatros

La ministre des Armées s'est rendue ce jour chez Dassault Aviation, dans l'usine de Seclin. A cette occasion, une commande pour sept Falcon 2000 Albatros a été passée.

Falcon 2000 MRA de Dassault Aviation.

La Marine nationale sera prochainement dotée de Falcon 2000, de Dassault Aviation, qui seront renommés au sein des armées « Albatros ». L'appareil permettra de remplacer les Falcon 50 et Falcon 200 actuellement en service et devant être retirés entre 2025 et 2029. Une première tranche de sept Albatros sera commandée, suivie en fin de loi de programmation militaire, en 2025, par cinq appareils supplémentaires. Le contrat est estimé à 1,3 Md€ et comprend, outre les douze aéronefs, un volet maintenance sur 10 ans, réalisé par Dassault Aviation. L'industriel s'engage ainsi sur un taux de disponibilité de 80%. Les livraisons débuteront en 2025, avec trois premiers Falcon 2000, et s'étendront jusqu'au début des années 2030, précise le cabinet de la ministre. La date de la dernière livraison n'est pas encore précisément connue.


Surveillance maritime.

L'acquisition de ces nouveaux Falcon 2000 Albatros, dont la configuration fait suite aux études réalisées par Dassault Aviation dans le cadre du programme AVSIMAR notifié en 2018 par la DGA, permettra de moderniser la flotte d'avions de surveillance maritime. La Marine dispose actuellement de cinq Falcon 200, stationnés en Outre-Mer, sur Nouméa et Tahiti ; ainsi que de huit Falcon 50, basés à Lorient. Les Albatros se caractérisent par des performances plus importantes que les Falcon 50 et 200. Ils disposent d'une autonomie de 8h et d'une élongation de 2 900 nautiques, contre 6h30 et 2 700 nautiques pour le Falcon 50, de 5h et 2 000 nautiques pour la Falcon 200. Ils emportent également des capteurs modernes, adaptés à la conduite de missions en mer. Le système d'information de mission est ainsi conçu par Naval Group, le radar, le SearchMaster, par Thales et la boule optronique, l'Euroflir, par Safran.
 

Make in India.

Alors que la production des trois premiers appareils sera réalisée en France, il est prévu que les suivants soient fabriqués en Inde, plus précisément à Nagpur, au sein de l'usine Dassault Reliance Aerospace (DRAL), dans le cadre de la politique Make In India.

Basé sur le Falcon 2000 LXS, le développement de l'Albatros dans le cadre du programme AVSIMAR a été notifié à Dassault Aviation par la DGA en novembre 2018. « Ce marché s'inscrit dans une démarche globale visant à rationaliser l'acquisition et le soutien d'avions militaires spécialisés, en se basant sur le design des avions d'affaires de la série Falcon de Dassault Aviation », rapportait à l'époque la Direction générale de l'armement.


 

Pour en savoir plus, rendez-vous dans le numéro 2712 d'Air&Cosmos, disponible le 27 novembre.


 

Répondre à () :


Captcha
patrico | 19/11/2020 18:27

Peut adapté il faudrait d'autres types d' Aircrafts pour ces missions, quel dommage.

charles Falcon | 20/11/2020 01:57

Fabriques en Inde? Contrepartie d'une nouvelle tranche de Rafale ?

| | Connexion | Inscription