3
Défense
L'Egypte s'offre un second radar de contre furtivité
L'Egypte s'offre un second radar de contre furtivité

| Yannick Genty-Boudry

L'Egypte s'offre un second radar de contre furtivité

De nouvelles photos satellites disponibles sur Google Earth démontrent la construction par les russes d'un second radar Resonance au nord de l'Egypte.

Un Second Radar Russe Resonance-NE 

 

Afin de faire face à l'émergence des nouvelles menaces furtives et hypersoniques, le gouvernement égyptien a lancé la construction en 2018 d'un second radar Resonance-NE russe à proximité de la ville de Suez, au nord du pays. Selon les clichés pris le 30 mars dernier par Airbus et publiés sur Google Earth, ce second radar serait achevé et vraisemblablement opérationnel. Le blogueur algérien Kad_Ghani a diffusé ces derniers jours une photographie qui aurait été prise à proximité du site. 

OTH 2 1.jpg
Le second radar Resonance à proximité de la base aérienne de Kibrit.jpg ©
OTH 2 1.jpg
OTH 2 AVAP.jpg
Le début du chantier en novembre 2018 et son achévement en mars 2020.jpg ©
OTH 2 AVAP.jpg

Le Choix des Algériens et des Iraniens

 

Un premier radar identique avait été construit à 150 km plus au sud, dans le gouvernorat de Suez. Mais une zone d'ombre l'empêchait de surveiller l'accès sud du Canal de Suez. La configuration est strictement analogue au radar Resonance acquis par les algériens et déployé prés de la base aérienne d'Oran. Un radar qui permet à Alger de couvrir toute la méditerranée occidentale et de détecter, en théorie, une activité aérienne jusqu'au nord de Lyon.

Carte régionale.jpg
Deux radars distants de 150 km.jpg ©
Carte régionale.jpg
OTH 1.jpg
Le premier radar Resonance égyptien .jpg ©
OTH 1.jpg

Alerte Avancée

 

Cette version export du radar russe a également été acquise à prés de quatre exemplaires par les iraniens qui ont multiplié les reportages pour démontrer qu'ils étaient désormais en capacité de détecter les drones Global Hawk américains, comme les F-35 qui débuteront leur déploiement à la fin de l'année en Israël. Rustique et financièrement abordable, ce radar 3d serait capable de détecter sur 360° et simultanément, 500 cibles distantes de plus de 1100 km (400 km pour les avions furtifs) à une vitesse de Mach 20, selon la documentation technique du constructeur. Ils permettent donc au Caire de doper ses capacités d'alertes avancées en méditerranée orientale depuis Benghazi jusqu'au nord de la Turquie, mais également jusqu'au détroit d' Ormouz. Tant pour renforcer les puissance de détection de ses systèmes S-300, que la rapidité d'interception de ses futurs Sukhoi-35 qui disposeront d'un rayon d'action en situation de combat de prés de 1600 km. Une combinaison de matériels que l'on retrouve en Algérie comme en Russie, et où le radar Resonance est installé systématiquement à proximité d'un système S-300/S-400.

 

Un dossier complet a été consacré aux nouvelles capacités de détection à longue portée dans le numéro 2684 d'Air&Cosmos: https://www.air-cosmos.com/article/dfense-la-nouvelle-menace-des-radars-de-surveillance-trs-longue-porte-23136

 

Répondre à () :


Captcha
Brébion | 23/09/2020 09:25

Superbe machine

Aldo | 23/09/2020 11:11

Détecter ,c'est bien, mais un missile hypersonique à 20.000km/h, je ne vois pas grand chose pour le stopper!

| | Connexion | Inscription