0
Drones
Leonardo conduit un vol de drone, emportant une charge utile de 25 kilos
Leonardo conduit un vol de drone, emportant une charge utile de 25 kilos
© Leonardo

| BOQUET Justine

Leonardo conduit un vol de drone, emportant une charge utile de 25 kilos

Leonardo a réalisé une série d'essais en vol, visant à valider les performances d'un drone de 130 kilos et capable d'emporter jusqu'à 25 kilos de charge utile.

Mobilité aérienne.

Leonardo a annoncé le 12 février avoir réalisé un vol de drone en zone urbaine, avec un aéronef de 130 kilos et emportant une charge de 25 kilos. Le vol a été conduit au-delà du champ de vision des opérateurs, une pratique également dénommée vol BVLOS. L'ambition pour Leonardo et ses partenaires, dont D-Flight, est ainsi d'imaginer l'avenir de la mobilité aérienne. Un enjeu pour de nombreuses métropoles du monde, alors que les drones apparaissent de plus en plus comme une alternative crédible.


Vol longue distance.

Alors que ces essais en vol ont été soutenus par l'ENAC, équivalent de la DGAC en Italie, ils s'inscrivent dans un projet plus large nommé « Sumeri : Si Salpa ! ». Leonardo met à profit son expérience dans le domaine aéronautique tout en se confrontant aux vols de drones en zone urbaine, évoluant à basse altitude. L'objectif final est ainsi de pouvoir ouvrir des lignes de drones capables de parcourir jusqu'à 50 km, des distances considérables pour l'environnement urbain. Le système fera donc également la part belle à l'intelligence artificielle et à l'automatisation afin de pouvoir conduire ces vols en toute sécurité.


Applications. 

Ce type de vols de livraison, impliquant les drones, se développe de plus en plus à travers le monde. Et si pour le moment cela peut sembler pour certains encore lointain, ces projets se concrétisent à vitesse grand V dans de nombreuses régions du monde. Que cela soit pour de la logistique, pour des services d'urgence ou tout simplement la livraison de biens grand public, de nombreuses entreprises s'intéressent aux drones. L'enjeu, s'il réside dans la technologie employée, provient également de la gestion du trafic aérien (U-Space). Les vols de drones doivent être gérés en prenant en compte les autres aéronefs avec lesquels ils partagent le ciel, mais également les tiers au sol et les nuisances que les vols peuvent entraîner. L'aspect réglementaire dans ce type de projet est majeur et indispensable, avant de pouvoir voir ces drones parcourir les villes. Grâce à une propulsion électrique, ces aéronefs permettent également de répondre aux enjeux environnementaux qui concernent désormais l'ensemble des grandes villes, disposant bien souvent d'axes routiers congestionnés.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription