0
Défense
L'Europe de la Défense se penche sur les lasers © CILAS

| BOQUET Justine

L'Europe de la Défense se penche sur les lasers

Plusieurs acteurs européens se sont regroupés au sein du consortium Talos, visant à développer un effecteur laser à haute énergie.

Le 29 août, la société CILAS, membre du consortium Talos, a annoncé que des travaux dans le domaine des lasers à haute énergie allaient être conduits par plusieurs acteurs européens. Seize structures européennes, représentant neuf Etats, sont impliquées dans ce programme, à savoir des industriels, laboratoires de recherche et universités. Parmi les partenaires on note la présence d'Airbus, de MBDA, d'ArianeGroup, de Leonardo ou encore de l'ONERA. Les activités de certains dans le domaine des systèmes d'armes seront par ailleurs utiles afin de mettre au point une solution interopérable avec des technologies existantes.

« Le projet baptisé TALOS (tactical advanced laser optical system) a pour objectif de développer une filière laser européenne, en vue d'un futur programme de réalisation d'effecteur laser pour des applications de défense à l'horizon 2025 », décrit CILAS. Un démonstrateur devrait être présenté d'ici trois ans, ainsi qu'une feuille de route, ouvrant la voie à de nouveaux développements en matière de défense. « La solution sera intégrable sur une plateforme mobile (navale, terrestre, aérienne) », précise l'industriel.

Ce projet arrive à point nommé, alors que de l'autre côté de l'Atlantique, aux Etats-Unis, les programmes et technologies intégrant des armes lasers sont nombreux. Les lasers à haute énergie permettent ainsi de faire face à des menaces de petite taille en limitant les dommages collatéraux. Ils s'avèrent particulièrement utiles dans le cadre de la lutte anti-drones ou bien pour neutraliser un objectif de type RAM (roquette, artillerie, obus de mortier).

Armes laser Agence Européenne de Défense MBDA Airbus Leonardo ArianeGroup ONERA

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription