0
Drones
Munitions télé-opérées : trois nouveaux contrats pour l'industrie israélienne
Munitions télé-opérées : trois nouveaux contrats pour l'industrie israélienne
© IAI

| BOQUET Justine

Munitions télé-opérées : trois nouveaux contrats pour l'industrie israélienne

IAI a annoncé avoir remporté trois contrats en Asie pour la fourniture de munitions télé-opérées (loitering munitions).

Marché asiatique.

IAI a annoncé le 1er février avoir remporté trois nouveaux contrats portant sur des munitions télé-opérées (loitering munitions). Si les clients n'ont pas été révélés par Israel Aerospace Industries, l'industriel a toutefois précisé qu'il s'agissait d'Etats basés en Asie. L'ensemble des contrats représente un montant de 100 M$. Trois systèmes seront ainsi exportés par l'industriel israélien : le système ROTEM, le système HAROP en version maritime et le système HAROP en version terrestre. Le nombre de munitions acquises par les clients n'a pas été précisé.

Product Gallery 825X515 Harop 01.jpg
Harop © IAI
Product Gallery 825X515 Harop 01.jpg
ROTEM_1_825x515.jpg
ROTEM © IAI
ROTEM_1_825x515.jpg

Munitions télé-opérées.

IAI s'est félicité de ces nouveaux contrats, permettant d'asseoir sa position sur le marché des munitions rôdeuses. En effet, sur ce marché porteur, visant au développement de systèmes à mi-chemin entre le drone et le missile, l'industrie israélienne occupe une place prépondérante (voir Air&Cosmos n°2718) et entend bien continuer à se positionner alors que les industries européenne et américaine semblent pour le moment absentes. « Ces systèmes, qui ont permis d'ajouter de nouvelles capacités aux forces armées à travers le monde, constituent des éléments d'attaque essentiels et décisifs pour les champs de bataille avancés du futur », souligne ainsi Boaz Levy, PDG d'IAI.

Systèmes.

Le système HAROP, dans sa version maritime, permet de soutenir les flottes des marines, en fournissant des renseignements, en identifiant des cibles et en menant des attaques ciblées. Les données collectées en vol sont directement intégrées dans le C2 des bâtiments, au sein de la salle de contrôle. Le système HAROP devient alors un capteur additionnel, permettant aux forces d'accroître leur connaissance situationnelle tout en offrant la possibilité de rapidement engager une cible.

Toutes les versions du système HAROP, qui prend la forme d'une aile volante, sont dotés d'une caméra EO/IR et peuvent être mises en œuvre face à des cibles statiques ou mouvantes, sur terre et en mer. Déployées depuis un lanceur, les munitions HAROP disposent d'une portée de 200 km et d'une autonomie de vol de 9 heures. Elles sont dotées d'une ogive de 16 kilos.

Le système ROTEM pour sa part prend la forme d'un drone VTOL (à décollage et atterrissage vertical) et permet de répondre aux besoins des forces tactiques. Plus petit que la munition HAROP, le ROTEM permet la conduite de missions de reconnaissance, d'observation et d'attaque. Il est un outil complémentaire pour le combattant, qui peut l'opérer directement depuis une petite tablette. Il dispose pour sa part d'une ogive de 1,2 kg et d'une autonomie comprise entre 30 et 45 minutes en fonction de sa configuration.

Product Gallery 825X515 Harop 03.jpg
Harop © IAI
Product Gallery 825X515 Harop 03.jpg

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription