4
Espace
SpaceX lancera la constellation O3b mPower © SES

| Pierre-François Mouriaux

SpaceX lancera la constellation O3b mPower

L’opérateur de télécommunications luxembourgeois SES va confier au lanceur américain Falcon 9 la mise à poste des satellites de sa constellation nouvelle génération dédiée à Internet.

L’annonce a été faite le 9 septembre, à l’ouverture de la conférence World Satellite Business Week organisée à Paris par le cabinet Euroconsult : les sept satellites de la constellation initiale O3b mPower (construits par Boeing Space Systems pour l’opérateur de télécommunications luxembourgeois SES) seront déployés en 2021 sur orbite moyenne par deux lanceurs Falcon 9 de SpaceX (en deux lots, de quatre puis trois satellites).

La constellation de nouvelle génération O3b mPower doit offrir des communications à haut débit et à faible temps de latence à l'échelle du terabit.

Chacun des sept satellites qui composera cette constellation initiale est conçu pour fonctionner 12 ans et sera équipé d’une propulsion électrique.

 

Une contrainte rédhibitoire.

Ce nouveau contrat s’inscrit dans un partenariat déjà ancien entre SES et SpaceX, marqué notamment par le premier lancement d’un satellite vers l’orbite de transfert géostationnaire à l’aide d’un Falcon 9 (avec SES-8, en décembre 2013), puis la première mission du Falcon 9 à l’aide d’un premier étage réutilisé, avec le satellite SES-10, en mars 2017.

La compétition pour le lancement de la constellation O3b mPower était ouverte mais le calendrier des lanceurs Ariane 5 et 6 était peu compatible avec la demande de SES, confie Stéphane Israël, le président exécutif d’Arianespace.

SES SpaceX Falcon 9 O3b mPower

Répondre à () :


Captcha
Weber | 11/09/2019 12:57

Comme il est dommage qu'une société européenne (luxembourgeoise ) fasse appel à une société américaine au lieu d'utiliser Arianespace société européenne. À force d'avoir des positions à court terme on tue progressivement les entreprises au détriments de sociétés qui en fait peuvent pratiquer des prix publics moins chers car elles bénéficient de contrats de lancement d'ėtat dit institutionnels qu'elles peuvent facturer plus cher! Ce n'est plus de la libre concurrence.....

Movtar | 11/09/2019 19:11

Il faudrait donc soutenir un canard boiteux sur-subsidié qui présente un retard technologique de 15 ans? C'est juste la faillite d'un management hyper bureaucratique face à un management agile.

ALEXANDRE STARK | 11/09/2019 16:41

BRAVO ET BONNE CHANCE !

ALEXANDRE STARK | 11/09/2019 16:41

BRAVO ET BONNE CHANCE !

| Connexion | Inscription