0
Espace
Thierry Breton entre en piste à la Commission européenne © Commission Européenne

| Pierre-François Mouriaux

Thierry Breton entre en piste à la Commission européenne

La Commission présidée par l'ancienne ministre de la Défense allemande Ursula von der Leyen est entrée en fonction le 1er décembre. La France y gère un grand portefeuille, qui regroupe pour la première fois espace et défense.

C’est finalement le Français Thierry Breton (après le rejet de la candidature de Sylvie Goulard) qui a été retenu le 14 novembre par les eurodéputés pour succéder à la commissaire polonaise Elzbieta Bienkowska, qui dirigeait depuis novembre 2014 la DG Grow, la direction générale chargée des politiques de l'Union Européenne dans le domaine du marché unique, de l’industrie, de l’entrepreneuriat et des petites entreprises.

Mais, à l’occasion de la mise en place de la nouvelle commission, qui a pris ses fonctions le 1er décembre, le portefeuille de la direction a évolué, englobant désormais l’industrie et les services, la défense, l’espace, l’audiovisuel et le tourisme.

Un tel rapprochement entre la défense et l’espace était inédit au sein de l’Union Européenne.

Ancien capitaine d’industrie (chez CGI, Bull, Thomson, France Télécom et Atos, dont il a doublé le chiffre d’affaires en dix ans), Thierry Breton a notamment été Ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie de 2005 à 2007, au sein du gouvernement Raffarin III.

 

Engagements.

Le nouveau commissaire, aujourd’hui âgé de 64 ans, s’engage notamment à ce que « l’Europe retrouve sa souveraineté technologique ». « Ma mission sera de protéger, de transformer et de projeter notre marché intérieur, nos capacités industrielles et nous services, notre modèle européen, en s’appuyant sur la transformation numérique de bout en bout, déclarait-il le 1er décembre sur son compte Twitter.. Nous devrons pour cela maîtriser toutes les technologies du numérique qui vont bouleverser nos modes de travail, de production ou de consommation. Nous devrons aussi réguler, organiser et structurer l’activité sociale, technologique, industrielle, culturelle, dans ce nouvel espace qu’est l’espace informationnel, avec détermination, et – je le dis – sans naïveté. Nous devrons enfin accompagner socialement les transitions qu’elles soient numériques ou environnementales sans jamais ne laisser personne au bord du chemin. Car face aux enjeux géopolitiques, technologiques et économiques, il y a évidemment urgence à agir. L’Europe en a les moyens – tous les moyens. Non, nous ne sommes pas en retard ! Mais nous devons nous organiser ! Maintenant et sans naïveté. »

Son mandat couvre les cinq prochaines années.

Commission européenne Thierry Breton Nominations DG Grow

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription